#53. La Ciotat. Colour vs B&W

By pascaljappy | News

Oct 13

Un palmier photographié en noir et blanc sur la plage de La Ciotat
It’s only a few weeks ago that this beach was so packed with tourists that it was impossible to find a spot for your towel while the sun was up. Now, the sun is still hot but the legions have returned to money-making for next year’s visit. A bit sad, but still, that makes the place easier to photograph.

And for this post, I went for the two most opposite approaches I could think of. One is Black and White. Devoid of colour and packed with tonal information. The other is pure colour and the tonal range has been artificially reduced to almost nill. So much so that if you are colour blind, you should only see a grey patch. This is an exaggeration of the technique used by painters such as Monet to produce vibrancy in their work. Confronted with colour information but no tonal clues, the eye-brain is slightly puzzled and the image tends to flicker. It’s clearly overdone here, but not how interesting it makes the windsurf. I will definitely continue to apply it locally to images

La plage de La Ciotat en couleur, comme l'aurait peinte Monet

Il y a seulement quelques semaines, cette plage était bondée au point qu’il était impossible d’y poser sa serviette tant que le soleil était levé. Aujourd’hui, c’est le désert, sauf le week-end. Le soleil est toujours de la partie, mais il ne brille que pour les locaux. Au moins ça rend l’endroit plus simple à photographier.

J’ai choisi deux images radicalement opposées (en termes de perception). L’une est en noir et blanc. Pas de couleur, donc, et un gros travail de renforcement des contrastes. L’autre est à l’opposé. C’est à dire en couleur et presque sans information de tonalité. Une personne insensible aux couleurs de l’image ne verrait qu’un aplat gris. Cette manipulation est une exagération d’une technique employée par des peintres comme Monet pour rendre leurs tableaux plus ‘vibrants’. Quand l’oeil perçoit des informations de couleur non confirmées par des informations de tonalité, il peine à interpréter la scène et l’image à tendance à vibrer ou se montrer instable. Ici, c’est clairement trop sur le ciel, mais ça rend la planche à voile plutôt intéressante. Je ré-essaierai sur de prochaines photos en me restreignant à des zones très localisées.

>